Installations, images fixes et en mouvement
16-22 octobre 2024

Stan VanDerBeek
par The Film Gallery

L’Artiste

Stan VanDerBeek (1927-1984) était un artiste multimédia prolifique connu pour son travail de pionnier dans le domaine du cinéma expérimental et de l’art informatique. Il a étudié à la Cooper Union for the Advancement of Science and Art, à New York (1948-1952), et au Black Mountain College, à Asheville, en Caroline du Nord (1949-1950). Le “Movie-Drome” de VanDerBeek a récemment été présenté dans “Signals : Comment la vidéo a transformé le monde” au Musée d’art moderne de New York.

Pour OFFSCREEN 2023, en collaboration avec The Film Gallery, les archives Stan VanDerBeek présenteront deux œuvres exceptionnelles: “Panels for the Walls of the World” (1970) et “Site” (1965).

The Stan VanDerBeek Archive exposent 153 collages mixtes originaux réalisés pour la performance du télécopieur “Panels for the Walls of the World : Phase 1”. Il s’agit d’une série de collages muraux réalisées par Stan VanDerBeek en mars 1970. Conçues en 1968 comme des “telephone murals”, VanDerBeek a utilisé des nouveaux télécopieurs Xerox de l’époque pour envoyer simultanément des centaines de collages mixtes dans différents lieux publics. Une partie des transmissions originales de la Phase 1 de 1970 sera également présentée, ainsi que certaines expériences de télécopie et des documents d’archives connexes. Les centaines de collages utilisent les titres des journaux quotidiens concernant les enjeux mondiaux persistants et interroconnectés du racisme, de la guerre, de la pauvreté et des politiciens qui sèment la discorde, ainsi que des publicités montrant des corps parfaits, des biens de consommation et de la nourriture abondante. “Panels for the Walls of the World” est un exemple frappant du désir intense de VanDerBeek d’intégrer la technologie et l’art dans le but d’une communication internationale accessible au grand public.

“Site” est une installation de trois écrans, muette, en noir et blanc et en 16 mm, montrant des vues simultanées d’une danse de Robert Morris de 1964 avec Carolee Schneemann dans le rôle d’Olympia. D’une durée d’environ dix minutes, le film a été décrit par VanDerBeek comme une “métaphore de l’espace architectural et métaphysique”. Dans le film, Morris se déplace sur une scène noire, éclairée par des spots, en portant de grands panneaux blancs. Le corps statique et allongé du personnage nu de Schneeman est soit bloqué, soit révélé par les mouvements de Morris. Morris porte un masque blanc fabriqué par Jasper Johns, des vêtements entièrement blancs, des chaussures de tennis et des gants de chantier. “Site” a été préservé à partir des négatifs originaux par Stan VanDerBeek Archive et Bill Brand. La présentation pour OFFSCREEN sera la première projection en 16 mm de l’installation.

La Galerie

Fondée en 2005 dans le sillage de la maison d’édition de films Re : Voir vidéo, TFG, est une galerie à but non lucratif spécialisée dans l’exposition et la diffusion du cinéma expérimental, la mise en installation et la performativité des œuvres filmiques. TFG représente d’une part des artistes fondateurs ayant participé à des mouvements tels que Dada le lettrisme ou Fluxus. Et soutient d’autre part une scène émergente qui s’expriment au moyen de l’art vidéo, du film argentique ou de l’installation filmique, en suivant les traces de ces avant-gardes historiques, à la lumière d’un appareil critique contemporain. L’engagement de TFG consiste à résister à l’obsolescence des machines de projection, à en renouveler le langage, à partager et pérenniser une forme cinématographique fragile et invisibilisée.

Information

43 Rue du Faubourg Saint-Martin
75010 Paris France