Installations, images fixes et en mouvement
16-22 octobre 2024

OFFTRACKS est une invitation directe faite à 3 artistes à venir présenter leurs œuvres au sein d’OFFSCREEN, en étant mis en lumière par un commissaire de renom.

Antony Cairns par Simon Baker

Antony Cairns est présenté par Simon Baker directeur de la Maison Européenne de la Photographie qui a récemment exposé et fait l’acquisition d’une de ces œuvres vidéo.

Pour OFFSCREEN, Antony Cairns présente des œuvres issues de la série Computer Punch Card. En utilisant des cartes IBM vintage, utilisées à l’origine pour créer des programmes informatiques, Antony Cairns construit des compositions à grande échelle à la façon de puzzle qui révèlent une image de ces archives de photographie abstraite.

En savoir plus

Katja Stuke par Florian Ebner

Katja Stuke est présentée par Florian Ebner, directeur de la Photographie du Centre Pompidou, qui soutient de nombreuses années les travaux de l’artiste.

Pour OFFSCREEN, Katja Stuke présente différents portraits photographiés entre 2000 et 2020, issues de la série Supernatural dont le titre très ambivalent, se réfère à la fois tant aux visages photographiés qu’aux photographies elles-mêmes. A travers cette série, l’artiste travaille sur la tension capturée par la photo, que ce soit celle avant le tir du pistolet présent sur ce portrait de femme dont la tenue extrêmement colorée passe au second plan, ou la tension qui réside avant le saut d’une athlète. Cette tension, directement liée à une action en cours et objet central des portraits de Katja Stuke, initie un processus qui ne peut plus être inversé.

En savoir plus

Arina Essipowitsch par Marta Ponsa

Arina Essipowitsch est présentée par Marta Ponsa, Responsable des projets artistiques et de l’action culturelle du Jeu de Paume

Présentée à OFFSCREEN, Fold est constituée d’une impression photographique double-face travaillée par une série d’incisions et de plis qui en font une image en perpétuelle recomposition. Le visiteur est invité à manipuler l’œuvre pour découvrir le jeu, quasi infini, de (re-dé)compositions. La photographie elle-même sort de son cadre, pour devenir un pli du temps, un moment de passage toujours à réinventer.

En savoir plus